Formation et Recherche en Sécurité Alimentaire et Biotechnologieen Afrique

1 février 2017

(lefaso.net )-01/02/17 Depuis 2014, l’Union Africaine (UA) a reconnu les études en Science, Technologie et Innovation (STI) comme faisant office de ses stratégies prioritaires d’ici 2024 et font partie intégrante de son agenda jusqu’en 2063. L’UA reconnait les STI comme principaux moteurs pour le développement durable de l’Afrique, sa compétition et la transformation de son économie.Pendant ce temps l’Union Européenne a injecté 80 milliards d’euros (52 480 milliards de FCFA) pour son programme Horizon-2020 (2014-2020) dans le domaine exclusif des STI !!!!. Maisla plupart des pays africains manquent toujours d’engagement ferme dans le domaine des STI. Cependant, les STI jouent un rôle centraldans la création des richesses,la santé humaine, la lutte contre le terrorisme, l’assurance de la sécurité alimentaire, et l’obtention du bien-être.

Les pays d’Afrique n’ont pas très bien bénéficié de la révolution verte de Norman Borlaug (Prix Nobel de la paix en 1970), qui a eu lieu au cours des cinquante dernières années ; qui a fortement contribué à assurer la sécurité alimentaire en Asie, plus précisément en Inde. Les Etats Africains luttent toujours pour nourrir leurs populations en perpétuelle croissance. Dans de nombreux pays de l’Afrique sub-saharienne, l’importation des denrées alimentaires absorbe une proportion importante des revenus nationaux. Au Burkina Faso par exemple, les importations alimentaires coûtent environ un quart du PIB. La production alimentaire par habitant est aujourd’hui inférieure à ce qu’elle était il y a 40 ans. Ce tableau général s’aggrave avec la baisse de la productivité agricole occasionnée par les catastrophes naturelles, les pertes post-récoltes, la substitution des cultures vivrières par les cultures commerciales, les migrations rurales-urbaines et l’impact du changement climatique.

La biotechnologie peut contribuer de manière significative au développement agricole durable et au renforcement de la sécurité alimentaire par l’amélioration de la productivité des cultures locales, la réduction de l’utilisation des pesticides, la protection des cultures contre les ravageurs et les pertes post-récoltes, l’amélioration de la qualité nutritionnelle (enrichissement des denrées alimentairesen vitamines, acides aminés, minéraux, etc.),la tolérance aux stress biotiques ou abiotiques.
Selon la convention des Nations Unies sur la diversité biologique : « la Biotechnologie est l’utilisation des systèmes vivants ou organismes pour développer ou fabriquer des produits ou toute autre application technique LIRE L SUITE ICI

Comments

comments

,
Newsletter Powered By : XYZScripts.com