L’agriculture Béninoise sous la menace d’une nouvelle chenille

19 janvier 2017

24haubenin.info 19/01/17 L’arrivée sur le continent de ce ravageur a été signalée dans un article publié par la revue scientifique Plos, au mois d’octobre 2016, sanctionnant des travaux d’une équipe de chercheur conduite par Georg Georgen.
Selon cet article, les premières observations en Afrique de la noctuelle américaine de maïs ont eu lieu vers fin janvier 2016 au Nigeria ; notamment dans le sud-ouest du pays ainsi que dans les champs de maïs de l’Institut international de l’agriculture tropicale (IITA) d’Ibadan.

“Cette chenille est dotée de mandibules plus dures que celles des autres espèces de noctuelles, ce qui lui permet de s’attaquer plus facilement aux plantes de la famille des graminées, même si celles-ci présentent un taux élevé de silicium RECA Niger

“Les attaques de cette chenille ont été dans un premier temps attribuées à une autre espèce de noctuelle appelée Lepidoptera Noctuidae, déjà répandue sur le continent”, écrivent les auteurs de l’article.

Mais, la nouvelle venue s’est propagée rapidement et a été signalée, avant fin 2016, dans d’autres pays comme le Bénin, le Togo, le Niger et même Sao Tomé et Principe.

A en croire le Réseau des chambres d’agriculture du Niger (RECA Niger), la noctuelle américaine du maïs a été identifiée dans deux régions du pays : Torodi et Dosso.LIRE LA SUITE ICI

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com