Côte d’Ivoire : Préparation de la voie à l’homolagation commune des pesticides

15 décembre 2016

Abidjan, 15 Déc. (agrici) – Dans le cadre d’un atelier national d’information et de sensibilisation sur l’avant-projet de décret relatif à la création du Comité ivoirien de gestion des pesticides (CIGP), 83 représentants de structures publiques et privées, d’organisations professionnelles agricoles, d’ONG et de la société civile se sont réunis ce jeudi à Abidjan.

Cet atelier consiste à informer les parties prenantes la Réglementation commune sur les pesticides dans l’espace CEDEAO et ses implications pour la Côte d’Ivoire, à présenter le contenu de l’avant-projet de décret adopté par les membres du Comité Pesticides le 15 mars 2016, et à recueillir les contributions des participants en vue d’améliorer le contenu du texte, avant sa soumission aux autorités.

Dans son discours d’ouverture de l’atelier organisé à l’hôtel Belle Côte, à la Riviera Palmeraie (Cocody), le président du Comité Pesticides du Ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Silué Gnénéyéri, a expliqué que cette session va permettre aux parties prenantes d’apporter leur contribution au projet de décret relatif au CIGP.

Au nom du ministre Coulibaly Mamadou Sangafowa, le patron de la Direction de la protection des végétaux, du contrôle et de la qualité (DPVCQ) a précisé que l’atelier vise à informer les acteurs de ce que la Côte d’Ivoire doit prendre les dispositions pour s’adapter au nouveau type d’homologation des pesticides.

Les pesticides sont des substances chimiques utilisées pour lutter contre les ennemis des cultures (mauvaises herbes, virus, champignons, bactéries…), mais ils doivent être utilisés dans certaines conditions après leur homologation, a souligné M. Silué.

Dans le cadre de l’harmonisation des règles et procédures d’homologation des pesticides en Afrique de l’Ouest et au Sahel, le Comité Permanent Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont signé le 07 novembre 2014, une Convention d’appui au renforcement du dispositif sur la sécurité alimentaire, la lutte antiacridienne et la gestion des pesticides. L’un des objectifs de cette Convention est de contribuer à une meilleure gestion des pesticides. D’où, la création du CIGP.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com