Côte d’Ivoire : Les acteurs de l’hévéaculture en séminaire sur l’organisation règlementaire de la filière

10 novembre 2016

Bonoua, 10 Nov. (agrici.net) -Les acteurs de l’hévéaculture, à savoir les associations de producteurs, d’usines et de pépiniéristes, accompagnés par les structures d’appui, à savoir le FIRCA et le PSAC, se sont réunis mercredi à Bonoua à l’occasion d’un séminaire pour réfléchir sur la vie de leur filière.

A l’initiative de l’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Apromac), ce séminaire portera sur deux jours, avec pour thème « Réflexion sur les organisations agricoles », dans le de but de réfléchir sur la mise en place du collège des producteurs d’hévéa.

Cet atelier de réflexion a pour enjeu principal de comprendre et de cerner les conditions de la création et de la reconnaissance infinie de l’interprofession de l’hévéa.
Afin que tous les séminaristes soient au même niveau de compréhension, un juriste a fait un exposé relatif à une Ordonnance de 2011 et un arrêté de 2013 régissant la création et la reconnaissance des organisations interprofessionnelles agricoles en Côte d’Ivoire.

De cet exposé, il ressort que la création d’une interprofession repose fondamentalement sur une existence formelle des collèges. Pour le cas spécifique de l’hévéaculture en Côte d’Ivoire, il existe déjà le collège des usiniers et celui des pépiniéristes. Reste le collège des producteurs et l’organisation de planteurs qui éprouve des difficultés à naître depuis bientôt quatre années.

Cet atelier consacre donc une bonne partie de ses travaux à plancher sur les voies et moyens susceptible d’engendrer cette structure unique devant parler et agir dans l’intérêt des sept associations de producteurs. Cela ouvrira la voie qui mène à l’Interprofession de l’hévéa.
En outre, il se tient une analyse de problèmes liés à l’exportation de fonds de tasse par des particuliers ainsi qu’au vol de latex.

Du fait de leur mission d’appui aux organisations représentatives des filières agricoles, le FIRCA et le PSAC sont représentés à un haut niveau à ce séminaire de deux jours organisé par l’APROMAC. Ils accompagnent ainsi les acteurs de l’hévéaculture dans la résolution des problèmes de leur filière et dans l’élaboration des stratégies de développement.

Soulignons que la Côte d’Ivoire est le premier producteur africain et le septième mondial, avec une production estimée à fin 2015 à 380.000 tonnes de caoutchouc sec.

agrici

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com