MAMDA met son expertise en matière d’assurance agricole au service de l’Afrique

28 octobre 2016

agrici.net (28 oct )Pleinement inscrit dans la stratégie de coopération Sud-Sud initiée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, MAMDA se mobilise en faveur de l’agriculture africaine en déployant son expertise et son savoir-faire pour la construction de systèmes d’assurances agricoles adaptés et performants au Rwanda et en Tanzanie.

L’expérience réussie du Maroc en termes de déploiement du système d’assurances agricoles et les similitudes entre l’agriculture nationale avec celles du continent africain font de l’approche marocaine un modèle duplicable sur le continent.
C’est dans ce cadre que sont intervenues les conventions signées par MAMDA avec la National Insurance Corporation of Tanzania Limited (NIC) d’une part, et avec le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime du Maroc et le ministère de l’Agriculture et des Ressources animales du Rwanda d’autre part.

Ces conventions, inscrites dans le cadre de la coopération Sud-Sud, visent à accompagner le Rwanda et la Tanzanie en vue d’accroître leur productivité agricole sur une base durable, d’améliorer les moyens de subsistance des populations et de renforcer la résilience face aux menaces climatiques.
Dans ce contexte et en appui à l’action du gouvernement marocain, la MAMDA fera bénéficier le Rwanda et la Tanzanie de ses connaissances, de son savoir-faire et de son expérience pour mettre en place l’assurance agricole.
Par ailleurs, MAMDA, à travers sa filiale MAMDA Ré lancée en partenariat avec le leader mondial de la réassurance des risques agricoles, Partner Ré, et avec la Mutuelle centrale de réassurance (MCR), réassureur français intervenant en Afrique, permettra à ses partenaires africains d’avoir accès aux capacités mondiales de réassurance en ce qui concerne les risques climatiques agricoles.
Au Rwanda, les conventions comprennent notamment la structuration et le développement de l’assurance agricole, le soutien dans la définition d’une stratégie globale de couverture des risques agricoles, la mise en place de mécanismes et modalités de gestion des produits d’assurance agricole, l’assistance technique pour la tarification des produits ainsi que la commercialisation, le montage et la gestion de partenariats avec les compagnies d’assurances locales ainsi que l’accès aux capacités de réassurance mondiales.

Dans le cas de la Tanzanie, la convention porte sur l’établissement et le développement de l’assurance agricole, le soutien dans la définition d’une stratégie globale de couverture des risques agricoles, l’assistance technique pour la tarification des produits ainsi que la commercialisation, la mise en place de réseaux d’expertise en matière de sinistres agricoles avec l’assistance de MAMDA, l’accès aux capacités de réassurance mondiales ainsi que la formation.
Pour rappel, l’assurance agricole et notamment les couvertures climatiques ont connu de grands développements avec la mise en œuvre du Plan Maroc Vert, stratégie nationale ambitieuse lancée en 2008 avec pour objectif de faire de l’agriculture nationale un levier de croissance économique et de développement social.

le cadre de la mise en œuvre de ce plan, MAMDA s’est mobilisée aux côtés du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime pour apporter sa contribution à la promotion de l’agriculture solidaire par la mise en place en 2011 d’un produit d’assurance « multirisque climatique céréaliculture et légumineuse » en remplacement de la garantie de l’Etat contre la sécheresse.
Ce produit d’assurance, qui a connu un franc succès dès la première année de sa mise en place, a permis d’atteindre, en 2015, 1.079.962 ha de superficie assurée dépassant ainsi l’objectif de couverture de 1.000.000 ha fixé pour ladite année. Une extension à l’arboriculture et aux cultures maraîchère a été également initiée avec des produits adaptés aux risques spécifiques inhérents à ce type de cultures. Le Maroc disposera ainsi d’une couverture contre les principaux aléas climatiques pour près de 90% de sa surface agricole utile.

Les efforts fournis ont permis de doubler le taux de pénétration de l’assurance agricole au Maroc en l’espace de 5 ans.
Premier assureur de l’agriculture au Maroc, MAMDA opère depuis plus de 50 ans dans le secteur stratégique de l’agriculture en offrant une large palette de produits d’assurance couvrant l’ensemble du secteur agricole: la santé et la prévoyance de l’agriculteur, son exploitation, ses récoltes et son matériel.

A noter que l’expertise de MAMDA, étant entièrement tournée vers la sécurité des agriculteurs face aux conséquences souvent dramatiques de phénomènes climatiques extrêmes, a permis la mise en place d’une assurance multirisque climatique en collaboration avec les ministères de l’Agriculture, de la Pêche maritime et des Finances, pour l’année agricole 2011-2012. Elle couvre la céréaliculture et les légumineuses.

source http://m.libe.ma/

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com