Abidjan Abrite la 28ème édition de la Réunion de Partenariat​ ​de la Fondation Mondiale du Cacao​

26 octobre 2016

agrici.net (26 oct)-Le mercredi 26 octobre au Radisson Blu hôtel Abidjan précisément dans la commune de Port-bouët s’est tenue la 28ème édition de la réunion du Partenariat et le salon de laDurabilité du Cacao sur le thème ”Population, Planète et Economie Cacaoyère dans un monde en mutation” à laquelle ont pris part près de 500 représentants au niveau mondial du secteur du chocolat et du cacao, y compris des producteurs.Cette réunion organisée par la Word Cocoa Foundation (WCF) et le Conseil du Café Cacao  a abordé les questions phares de  durabilité auxquels la culture du cacao qui est la principale source de revenus pour des millions de personnes en Afrique de l’Ouest et dans une grande partie de l’Amérique latine et de l’Asie du Sud-Est est confrontée.

Vu l’importance de ces questions, 12 millions de dollars ont été versés par la WCF et l’initiative Feed the Future du Gouvernement Américain sur une période de 5 ans, ce qui augmentera la production de matériel de plantation de bonne qualité du cacao afin de fournir des services financiers aux producteurs de cacao en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Ghana et au Nigeria.
Selon le Président de la WCF, M. Richard Scobey, le but de la conférence d’Abidjan est de répondre à la fois aux défis persistants ainsi qu’aux préoccupations émergentes pour le secteur du cacao.

Le premier ministre de la Cote d’Ivoire, SEM Daniel Kablan Duncan a présenté dans le discours d’ouverture une série de mesures prises par la Cote d’Ivoire pour encourager le développement des industries de cacao ainsi qu’un plan pour traiter localement 50% de la récolte locale de cacao d’ici 2020 et soutenir la production du chocolat au niveau national.

« Nous sommes particulièrement heureux que l’édition 2016 de la réunion de partenariat de la Fondation Mondiale du Cacao ; la 28ème du genre se tienne en Côte d’Ivoire, Terre du Cacao. Nous attendons avec beaucoup d’intérêt, les réponses aux problématiques suivantes qui nous paraissent fondamentales pour adresser efficacement le défi de la durabilité du secteur. Ce sont :

– La cacaoculture face au changement climatique et la déforestation ;
– L’autonomisation des femmes pour contribuer à la Durabilité du secteur ;
– La promotion d’une nouvelle génération de producteurs pour assurer la relève des pionniers ;
– L’amélioration du revenu tiré de la production de cacao, le gage de maintien de la force de travail dans les zones de productions, et l’amélioration des conditions de vie et de travail des communautés de producteurs. », a soulignée Mme Touré Litsé, DG du Conseil Café Cacao.

Cette réunion a abordé des sujets importants tels que la durabilité, l’inclusion financière des femmes, la déforestation, l’engagement d’une nouvelle génération de producteurs de cacao, les tendances futures dans les sciences liées au cacao, la fourniture du financement nécessaire et adéquat aux producteurs pour réhabiliter et renouveler leurs parcelles et plus encore.

Rappelons que pour renforcer le thème de la transparence d’Abidjan, la WCF a publié aujourd’hui son 1er rapport annuel sur CocoaAction. Annoncée depuis 2014 en Côte d’Ivoire et au Ghana, le rapport annuel àpour but l’obtention d’un secteur cacao transformé qui offre un moyen de vie rentable pour des producteurs et leurs familles. Cocoation a aussi pour but de renforcer économiquement et de professionnaliser significativement la qualité de vie des communautés productrices de cacao.

SK Agrici.net

Afficher l’album photo

Comments

comments

,
Newsletter Powered By : XYZScripts.com