Le CNRA et Premier Tech Agriculture pour l’amélioration de la production du riz en Côte d’Ivoire.

19 octobre 2016

Abidjan (agrici.net) En collaboration avec le CNRA, Premier Tech Agriculture œuvre à trouver une solution, qui vise à combler le déficit de production de riz, a déclaré M. Fabrice Barraud le Directeur IR&D-Marchés Afrique de cette structure au cours de la matinée de restitution des essais avec l’inoculant mycorhizien sur la culture du riz qui s’est tenue ce mardi 18 octobre à l’immeuble CRRAE UMOA au Plateau.

Après la réussite de plusieurs projets pilotes réalisés en Côte d’Ivoire avec des producteurs locaux, Premier Tech Agriculture a décidé de rentrer en collaboration avec le CNRA pour une validation technique et scientifique du produit.

Au cours de la restitution M. BAHAN Ingénieur Agronome au CNRA n’a pas manqué de souligner que les essais réalisés à la fois sur les types de riziculture pluviale et irriguée dans la région de Man est un succès. « Ce produit peut contribuer véritablement à booster la riziculture ivoirienne donc favoriser l’autosuffisance alimentaire en riz s’il est adopté massivement » a-t-il déclaré.
Toujours selon lui « L’objectif de ce projet est de vérifier si effectivement la mycorhize permet de booster la croissance des plants en général et pour le riz de façon spécifique avoir un meilleur rendement »

Le CNRA a salué d’une part la qualité de l’étude réalisée qui est basée sur une importante synthèse des connaissances scientifiques et d’autre part l’ouverture qu’elle apporte au monde agricole dans son ensemble.

De l’importante évaluation économique et agricole qui résulte des essais effectués, un travail sera engagé avec les acteurs de la recherche et de l’expertise pour son intégration vraie dans le quotidien de nos producteurs.

Rappelons que la mycorhize (GHA297) issue de la technologie Premier Tech est un ingrédient actif naturel, une révolution biotechnologique qui se développe d’autant mieux qu’elle se trouve en situation difficile comme les sols faibles en phosphore et en limite de stress hydrique. Cette révolution a été introduite en Côte d’Ivoire par la Société Ivoirienne de Gestion de Matières Agronomiques (SIGMA) filiale de Premier Tech basée à Assinie et qui possède une unité de production de substrats à base de fibres de coco . « SIGMA est le premier point d’appui pour développer la mycorhize sur le continent africain » a souligné M. Barraud.

Manou pour agrici.net

Voir l’album photo

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com