La qualité des fèves de cacao recommandée dans la Nawa

17 octobre 2016

Soubré, 17 oct (agrici.net)- Le directeur des opérations techniques (DOT) du conseil du café-cacao, Bamba Ismaël demande à l’ensemble des acteurs de la filière cacao de la Nawa (Sud-ouest) à produire des fèves de qualité, afin d’améliorer son taux de sous-grade (12%), un des plus élevés du pays, la moyenne nationale étant de 9%.

«Conformez-vous aux normes de production, mettez en pratique les conseils des agents du conseil et des partenaires techniques. Faites en sorte que le taux de sous-grade diminue considérablement dans la région », a encouragé, jeudi, M. Bamba à la Maison des jeunes de Soubré, lors du lancement officiel de la campagne café-cacao dans le département de Soubré en présence du préfet de région, Alliali Kouadio.

La qualité du cacao, a-t-il relevé, est déterminante dans la fixation du prix au producteur, rappelant que « par le passé le cacao d’origine Côte d’Ivoire n’était pas un bon label. Ce cacao avait une mauvaise réputation internationale. Car le taux de sous-grade avoisinait les 50 %. Mais avec la mise en œuvre de la réforme de la filière café-cacao, nous sommes à une moyenne nationale de 9%. Il faut continuer les efforts. Soubré doit allier la quantité à la qualité ».

Pour y parvenir, Bamba Ismaël demande aux producteurs de respecter les délais de fermentation et de séchage du cacao tout en prenant grand soin de l’environnement de production.

« Il y a du travail à faire pour remettre les choses dans l’ordre. Notre région doit jouer aussi les premiers rôles au niveau de la qualité », a renchéri le préfet de région, affirmant être « déçu » de voir sa région occuper les premiers rangs en terme de production et un rang moins honorant au niveau de la qualité.

La Nawa a commercialisé plus de 255.000 tonnes de fèves de cacao durant la campagne 2015-2016 contre les 335.000 tonnes de la campagne 2014-2015, soit un déficit de 80000 tonnes. Et dans la même période le taux de sous-grade est passé de 11,46 à 12,33% signe de la baisse de la qualité du cacao dans la région, a présenté le délégué régional du conseil du café-cacao, Fadiga Dèye Mamadou.

Le délégué régional attribue cette baisse de qualité au phénomène de transaction inter-opérateurs, révélant que « le cacao de mauvaise qualité est transporté du voisinage à Soubré pour être mélangé ». Il exhorte les acteurs à « plus de responsabilité pour redorer l’image de la Nawa.

agrici.net

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com